TEAM FOCUS U13F1

Publié il y a 3 mois

TEAM FOCUS U13F1

 

Coach – Orane Parmentier : C’est la 5ème saison que j’entraine à l’USW.  J’ai accompagné deux générations depuis U9 et retrouve donc des filles cette saison en U13F régions que je coachais déjà lors de leurs débuts au basket ! Coté formations, je finis cette année mon P3 pour avoir un CQP d’ici la fin de saison.

Par ailleurs, je suis en 3ème année de licence STAPS Management du Sport à Strasbourg et je joue en SF2 pour ma 16ème licence consécutive à l’USW !

Pourrais-tu caractériser ton équipe ? 

Le groupe est constitué de 11 joueuses dont 5 premières années. Le niveau des filles est assez homogène ! Ce qui est plutôt pratique pour moi en tant que coach, pour le déroulement des entrainements, le travail collectif, l’opposition. Néanmoins, il me semble que cette homogénéité freine la progression de l’équipe ! On manque de leaders pour tirer l’équipe vers le haut, prendre des responsabilités pendant les matchs serrés…

Quelle est l’ambiance dans ce groupe ?

C’est avant tout un groupe de copines (un peu trop même), donc l’ambiance est irréprochable et favorise les nombreux bavardages et moments d’euphorie à l’entrainement ! Mais les filles sont très présentes aux entrainements, contentes de se retrouver et de travailler ensemble ! Elles sont pour la plupart au collège ensemble et se fréquentent en dehors du basket. Ca donne une bonne dynamique au groupe.

Sur le terrain, qu’est-ce qui pose le plus de problème ? En quoi êtes-vous fortes ?

Ce qui nous pose le plus de problèmes sur le terrain c’est la pression défensive. Autant celle qu’on subit fasse à des formations bas-rhinoises très expérimentées et qui nous coute pas mal de pertes de balle, que la pression qu’on ne met pas de notre côté en défense…  C’est un point sur lequel on insiste beaucoup avec mon assistante Aleena ces derniers temps à l’entrainement ! On veut que les filles soient beaucoup plus présentes, agressives face à leurs vis-à-vis. Et ça commence par l’entrainement, où à être trop gentilles dans les duels, on ne s’habitue pas à attaquer face à la pression en match !  

Notre point fort c’est certainement notre jeu collectif ! Même si rien n’est totalement acquis, les filles ont de bons fondamentaux collectifs pour leur jeune catégorie. Elles sont capables de proposer des séquences collectives intéressantes grâce notamment à des mouvements sans ballon assez maitrisés !

Es-tu satisfaite de ce début de championnat ? Quel est votre objectif ?

Si je devais parler en nombre de victoires je dirais évidemment que non… Notre bilan est plutôt très pauvre (1 victoire seulement en match officiel à ce jour...). Nous pouvons aussi avoir pas mal de regrets quant à certains matchs que l’on a perdu de peu et qui nous auraient permis de nous récompenser contre de belles équipes, de haut de tableau même ! Je pense notamment au premier match qu’on perd de 7pts face au BCNA, une formation de qualité qui survole désormais le championnat !

Néanmoins, mon objectif principal concerne d’abord la progression des filles ! Les victoires ne sont que guises de récompense. Et ce groupe a déjà beaucoup progressé, individuellement, collectivement, certaines individualités sortant du lot !

Nous irons en poule basse pour la deuxième partie du championnat et affronterons des équipes proches de notre niveau. L’objectif sera toujours le même : continuer à progresser !  Et je l’espère se récompenser un peu plus que lors de la première phase…

Raconte-moi une anecdote d'un match : 

Il y a quelques semaines nous nous rendions au match retour contre Weyersheim, équipe à notre portée, qui nous avait battues de 6 points à l’aller. J’ai beaucoup insisté pendant la semaine sur l’importance de la motivation et de la concentration : thème qui revient à chaque fois car j’ai une équipe assez irrégulière.

Et donc, avant le match, je suis allée dans les vestiaires pour voir où les filles en étaient dans leur préparation qui commençait à être longue. Elles étaient effectivement prêtes et tellement motivées que toute l’équipe était en train de chanter et danser debout sur les bancs. Cela nous a valu une première mi-temps catastrophique où nous avons laissé nos adversaires nous devancer de 20 points… On gagnera le second acte, mais pas suffisant pour rattraper l’écart… 

 

Sur la photo de la gauche vers la droite : 

En haut : Angèle Hubert, Maelys Franck, Jade Verdicaro, Callie Boron, Nihad Bourouina Manon Simon

En bas : Sonia Jukan, Angèle Walther, Sarah Daanoun, Lily Speeg, Orane Parmentier (coach)

Commentaires