Cinq contre Cinq : Gosia Babicka

2018-2019
News
Cinq contre Cinq : Gosia Babicka

Publié il y a 2 semaines

Cinq contre Cinq : Gosia Babicka

 

Que représente le basket pour toi ?

Tout au début, le basket a été ma passion. Ensuite, il est devenu ma profession. Je peux dire qu’il a influencé ma vie. Grâce à ce sport je pouvais voyager, rencontrer des gens extraordinaires, j’ai appris des langues et enfin je me suis installée en France.

Si ce n'est pas le basket, c'est...

Sûrement le tennis ! Avant de commencer jouer au basket, je pratiquais le tennis pendant 4 ans. Je jouais en compétitions et j’avais de bons résultats. Néanmoins, vu que je suis une personne très sociable, ce qui me manquait à ces-moments-là c’étaient les coéquipières. Quand je suis allée pour la première fois à un entraînement de basket, ça m’a tout de suite plu !

Ton point fort sur le terrain ?

Je suis assez polyvalente. En fonction de mon équipe et ses besoins, je pouvais jouer poste 3, 4, ou 5. Parfois, j’ai eu des missions spécifiques par exemple défendre contre la meilleure joueuse de l’équipe adverse. Maintenant je peux dire que la meilleure qualité que je peux apporter à l’USW, c’est mon expérience.
 

Une anecdote, en compétition ou à l'entrainement .

Je me souviens bien du déplacement le plus long lors de ma carrière professionnelle en Pologne. Nous sommes allées pour un match à l’extérieur, assez loin, à environ 500 km de chez nous. Au milieu de trajet, notre bus est tombé en panne. Après environ une ou deux heures, le véhicule a pu être réparé et nous avons pu continuer. Le lendemain, après la nuit à l’hôtel nous sommes allées au match et notre bus est à nouveau tombé en panne ! Heureusement, nous étions déjà sur place, il a juste fallu appeler un taxi pour être à l’heure à la salle. Ensuite, pour le retour, nous avons emprunté un autre bus. Et qu’est-ce qui s’est passé ?! A environ une heure de chez nous, le bus ne voulait plus rien savoir ! La raison ? Manque d’essence ! A 5h du matin nous avons attendu les secours pour rentrer enfin chez nous. Je n’oublierai jamais ce déplacement.

Ton objectif pour cette saison ?

L’ambiance dans notre équipe est très bonne donc je me suis vite intégrée. Justement, j’aimerais bien prendre du plaisir lors de chaque entraînement à chaque match. Puis, j’aimerais aussi que plus du monde vienne nous voir jouer, car c’est vrai que c’est plus agréable de jouer devant des supporters.

 Que fais-tu dans la vie aujourd'hui... à part jouer au basket ?

Je suis une jeune maman d’une petite fille de 15 mois et elle est ma priorité. Ensuite, j’ai repris des études. Je fais une licence pro chargé de communication à l’IUT de Mulhouse. Cette filière me plaît énormément et j’espère réussir dans ce domaine à l’avenir.

 Comment imagines-tu ta vie dans 5 ans, 10 ans, 20 ans ?

Je suis plutôt une personne réaliste et donc je ne rêve pas trop. Je ne planifie pas trop non plus. J’essaie de profiter de ce que je vis maintenant, mais ce n’est pas toujours facile.

J’espère être satisfaite dans ma vie comme je le suis aujourd’hui et aussi que ma famille et moi-même restions en bonne santé.

 Si tu gagnais demain 1 million d'euros, qu'en ferais-tu ?

Sûrement j’investirais et je ferais plaisir à mes proches. Je voyagerais avec ma famille afin de visiter divers endroits parmi les plus éloignés et les plus exotiques au monde.

Ta blague favorite ?

Je n’ai fait pas trop attention à ça. D’habitude je ne m’attache pas aux choses non plus. Mais la blague qui m’a fait rire dernièrement est :

Quelle est la période, dans laquelle la femme a des envies ? LA VIE 😊 😊 😊

Ton endroit préféré ?

Je n’ai pas d’endroit préféré, ça dépend de mon ambiance. Mais j’aime toujours revenir dans ma ville natale – Jelenia Gora en Pologne - chez ma mère et revoir mes amis d’enfance.

 

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter